Région du Cap

Dimanche 14 juillet

DSCN6035
 
Le beau temps est revenu sur Stellenboesch, la ville où nous sommes arrivés hier en fin d’après midi. Nous la voyons sous un autre jour. Des montagnes bordent le nord. C’est plutôt joli.
 
DSCN6041
 
Il n’empêche que nous reprenons la route pour descendre plus au sud.
On rejoint rapidement la côte et la longe directement en bord de mer. Le vent pousse le sable sur la voie qui par endroit subsiste. De l’autre coté de la route,  un mur en tôle ondulé délimite un township. Nous le longeons pendant plusieurs kilomètres jusqu’à la première ville de la péninsule du cap de Bonne Espérance. C’est notre destination de la journée.
On a décidé de traverser pour effectuer une boucle et revenir ensuite à notre hébergement qui doit se trouver à Simon’s Town dans  la baie.
 
DSCN6060 DSCN6070
 
La route longe la côte atlantique et à Scareborough beach.  On s’arrête pour observer les surfeurs et les véliplanchistes qui fond des prouesses sur les vagues. Puis la route  nous amène jusqu’à l’entrée du parc national du Cap Good Hope. Il faut bien sur s’acquitter d’un droit d’entrée.
Le vent souffle en rafale mais les autruches qui nous regardent passer en broutant l’herbe ont bien l’air de ne pas y penser.
 
DSCN6089
 
En arrivant sur le parking, Odile se fait assaillir par un babouin qui surgit d’on ne sait ou et qui se jette sur le sac et les pommes qu’elle  préparait la  griffant au passage à la main.  Les animaux convoitent la nourriture des touristes et rodent sur les abords des parkings poursuivis par les gardiens qui les chassent à coup de lance pierre et de fusil à air comprimé.
 
DSCN6078  DSCN6091
Le phare qui trône au bout est balayé par le vent. Nous ne nous attardons pas trop au sommet et préférons rentrer nous mettre à l’abri dans le snack pour manger. La porte est fermée à clé bien qu’il y ai du monde à l’intérieur  et nous devons attendre que l’employé vienne ouvrir. Pendant que nous commandons, un singe s’introduit à l’intérieur et se dépêche de subtiliser des marchandises de la boutique, les vendeuses le chasse à grand coup de pied et referment la porte.
 
e retournant nous nous arrêtons devant le monument symbolisant le passage de Bartolomeu Diaz. Celui de Vasco de Gama est érigé dans la baie.
 
DSCN6096
 
La ville de Simon’s town est en bord de mer. C’est une base militaire mais son fond de commerce se fait avec la colonie de pingouins qui logent sur la côte.  C’est les même que ceux que nous avons vu vers Hernmond. La vendeuse à l’entrée a la gentillesse de nous le dire et nous évite la foule du dimanche.
A l’hôtel nous retrouvons d’autres français. Un couple de réunionnais qui séjournait dans le même hôtel que nous hier et un couple de Mayotte que nous avons rencontré dans l’avion entre Jo’burg et le Cap. On tape la discute et je me mets en retard pour le blog !
 
 

Vendredi 12 juillet

DSCN6010
 
Nous voici à l’extrême pointe sud de l’Afrique et qui plus est à la jonction des Océans indien et atlantique. « The most southern tip of Africa ». 
Il faut le dire car tous les dépliants touristiques vantent le Cap de Bonne Espérance comme le point le plus au sud. Ce qui apparemment est faux si on regarde bien les cartes.
 
 
DSCN6004  
DSCN6015
 
La petite ville de L’Agulhas a le privilège de se trouver là.
 C’est une cité balnéaire qui accueillent beaucoup de touristes en été. Pour nous c’est le désert.
 
DSCN6032
 
C’est sur la colline qui surplombe l’océan que nous avons loué pour une nuit une petite maisonnette blanche. Le phare éclaire la porte d’entrée du gite et le bruit des vagues qui viennent se casser sur la cote rocheuse nous rappelle que c’est un des lieux les plus dangereux du monde pour les bateaux. Une quantité impressionnante d’épaves est consignée sur les cartes de la région. On peut aussi observer des baleines et depuis le parvis de la maison nous en avons vu deux.
Depuis lundi nous découvrons cette partie de l’Afrique du Sud. Nous avons loué une voiture pour nous déplacer à travers la région du Cap. Nous avons prévu une quinzaine de jours pour sillonner la côte et séjourner au Cap.
Au hasard de notre avancée nous avons trouvé un hôtel pour nous accueillir à Hangklip près de Pringle Bay. Le propriétaire nous a proposé un petit appartement avec deux chambres pour une somme plutôt modique par rapport à ce que nous avions connu en Australie ou ce que proposent les agences sur  internet. Le frigo fuyait un peu et la salle de bain manquait de lumière mais l’ambiance était sympathique dans ces pièces remplies d’objets comme si il y avait quelqu’un qui y vivait.  Le soir sur les conseils du gérant nous avons fait une petite balade jusqu’au phare.
 
S2300019
 
Une chaine stéréo avec des CD et des disques vinyles nous a accompagnés pendant la soirée et l’appartement était rempli de livre et de peintures dont certaines étaient signés du propriétaire.
ce fut l’occasion de faire découvrir des chanteurs des années 70 et 80 à Alice et Gabrielle. 
Petit déjeuner dans la grande salle du restaurant qui jouxte les chambres d’hôtel. Nous sommes les uniques clients. C’est la basse saison.
La côte est parsemée de « Beds and breakfest » dans des maisons magnifiques qui offrent le couchage à des tarifs trop élevés pour notre bourse. C’est dans les motels et les « self catering accomodations » que nous allons trouver nos couchages.
La cote est vraiment sauvage et les routes principales sont très bien entretenues. Mais dès que l’on s’écarte on tombe sur des chemins gravillonneux ou en terre que les loueurs de voitures nous déconseillent.
 
Nous étions attendus à Kleinmond  au « Grail Center ». Nous avons réservé trois nuits. C’est Michael Brand qui nous a indiqué cette adresse. Et nous ne sommes pas mécontents de sa proposition.
 
 
S2330009
 
Ce centre à but non lucratif accueille des familles en vacances, des séminaires et des rencontres. Lors de notre séjours, c’était un groupe de femmes qui se retrouvait ici pour partager un moment ensemble et prier.
 
 S2330003 S2330001
 
Dans la grande propriété, on pouvait entendre chanter le groupe et on se rencontrait dans les allées pour aller chercher du bois de chauffage. Car il fait un peu frisquet dans ce pays !

10 juillet

De johannesburg à notre arrivée en Afrique du Sud nous n’avons vu que l’aéroport et l’auberge de jeunesse. On réserve la visite pour plus tard.
Nous avons repris l’avion le 8 au matin pour Le Cap.
Nous sommes sortis rapidement de la ville pour aller sur la côte au sud.
 
S2300010  S2310001
 
 
La cote possède une faune importante. 
des pingouins s’y reproduisent et y élèvent leurs petits.
 
S2310005 S2310007 S2310016 S2310021 S2310024 S2310029 S2310034 
on peut même y voir des baleines quand c’est la saison.
et c’est la saison !
 
 

7 juillet

 
L’avion de Quantas à décollé à 10 heures du matin en direction de Johannesburg en Afrique du Sud. Et nous quittons l’Australie. 
plus de 11 000 kms et 13 heures de vol. 
On vole pourtant toujours en plein jour et on arrive le même jour à 16 heures ! 
 
L’avion descend sur la zone antarctique et on a pu observer la banquise par le hublot quand les nuages s’espaçaient un peu.
 
 
 
Publicités