Iguazu

Samedi 23 février

Réserve Guarani

guarani 7guarani 11

Aux abords de la ville de Puerto Iguazu. Coincée entre la grande route, le fleuve et l’entrée de la ville, la réserve des Guaranis est constituée d’une succession de villages étalés le long d’une route.

guarani 9

On accède à  chaque village par un chemin en terre. Il n’avait pas plus depuis 2 jours et la terre était sèche. Sinon c’est un chantier de boue rouge.
 
Au gré du chemin, on aperçoit des maisons en bois et en taule. Les abords sont sommairement déboisés.
 
guarani 12
 
 
Nous sommes arrivés sur une place. Un jeune homme a ouvert ses étalages de souvenirs artisanaux.
Des bracelets et colliers et quelques objets particuliers comme des sarbacanes de différentes tailles ou de petites sculptures d’animaux de la forêt.
 
guarani 2guarani 6
 
Un peu plus loin sur un terrain en terre,  deux équipes de football disputaient un match à 7 contre 7. Les spectateurs étaient à l’abri du soleil sous les arbres.
 
 
 
guarani 10guarani 3
 
Le village suivant était plus proche de la voie de circulation. Pas très loin d’un étang où se baignaient quelques enfants. 
Une dame s’est approchée de nous pour nous parler des enfants dont elle s’occupait. On a partagé quelques bonbons à l’eucalyptus et au miel. Merci Patricia, tu as fait des heureux !
 
guarani 5
 
 
 
 
 

Vendredi 22 février

Tres Fronteras

iguaçu 20
 
A cette pointe de l’Argentine, on peut voir le Brésil de l’autre coté de la rivière Iguazu et le Paraguay sur l’autre rive du fleuve Parana.
 
Iguaçu 17
 
 
Un pont enjambe l’Iguazu pour aller au Brésil (c’est celui que nous avons emprunté hier pour aller à Itapu).
Mais rien du coté du Paraguay. Une barge effectue la traversée. Pour trouver un pont, il faut aller très loin au sud ou alors passer par le Brésil. Pratique non !
Je suppose que les relations entre les pays doivent être d’un grand  intérêt.
 
iguaçu 18
 
 
 
 
 
 
 
 
Jeudi 21 février

Voyage à Foz d’Iguazu

Itapu 2

A la station terminal de Puerto Iguazu nous prenons un bus qui nous emmène au Brésil.
La  frontière n’est pas loin, il suffit de traverser le rio Iguazu.
Il nous dépose à Foz Iguazu, la ville frontière brésilienne. Elle est beaucoup plus importante.
Avant toute chose, il nous faut changer un peu de monnaie contre des Reals .
Chose faite, nous prenons un autre bus pour nous rendre sur le site du barrage d’ Itapu.
Construit sur le Parana entre 1975 et 82. Ce barrage est un des plus  grands au monde.
Il fournit la plupart de l’électricité du Paraguay et 25% de celle du Brésil.
Le bus nous dépose devant l’entrée du complexe qui entoure le Barrage.
 
Itapu 1
 
 
Assis confortablement dans une salle climatisée, une vidéo de communication nous vente les mérites de l’installation. Une guide nous prend en charge et nous grimpons à l’étage d’un bus pour une visite panoramique.
Ceinture attachée, la caméra vidéo de surveillance des passagers en route. Nous pouvons partir.
Pendant que le bus roule sur les larges voies, la guide nous déballe sans discontinuer son discours.
 
Itapu 6
 
 
Le barrage est vraiment impressionnant.
Le bus s’arrête à deux reprises pour nous permettre de faire quelques photos. Des jeunes gens essaient de nous vendre un dvd ou des photos.
 
 Itapu 5
 
 
De retour à l’accueil, nous reprenons le bus en sens inverse. Il est temps d’aller déjeuner.
Nous avons vu quelques restaurants qui peuvent nous convenir dans le quartier.
Haricot rouge, pommes frites, salade et viande, le tout arrosé d’un bon jus de fruit et d’une bière.
On nous avait vanté la qualité des glaces. Mais encore faut-il aimer les glaces à  la crème.
 
 
 
Mercredi 20 fevrier

Visite du Parc des chutes d’Iguaçu

Départ à 8 h 00 avec un taxi commandé par l’hôtel.
En fait, c’est un jeune homme qui possède une voiture et qui connait la gérante de la pension qui nous a  emmené sur le site et qui nous a  repris le soir. C’est à environ 20 kms de la ville. Pas très loin de l’aéroport.
 Nous avions prévu les ponchos de pluie et  des gourdes d’eau. Pas d’orage pour agrémenter notre visite mais du soleil et des nuages de pluie dus aux chutes. 
L’approche se fait par un sentier au milieu de l a forêt. Il y a plusieurs circuits de visite : 1 par le bas et 2 par le haut.
des sentiers aménagés nous amènent  jusqu’aux pieds des chutes en découvrant de nombreuses cascades annexes.
On rencontre aussi quelques mammifères  comme des coatis et des petits rongeurs, de nombreux oiseaux et des insectes : surtout de beaux papillons.
iguaçu 5iguaçu 6
Iguaçu 7Iguaçu 9
 Le bruit des animaux de la forêt  a commencé à laisser la place à un grondement.
Les chutes sont  apparues dans un nuage d’eau en suspension entre deux falaises.
Iguaçu 10
iguaçu 2
Grâce à des passerelles ont peut approcher au plus prêt des cataractes et se faire arroser.
Il y a même la possibilité d’embarquer sur un bateau pneumatique pour aller se faire  secouer au beau milieu des remous.
Impossible par contre de passer sur l’ile San Martin. En raison de la hauteur d’eau du fleuve, il n’est pas possible d’y accoster sans danger. Nous nous contenterons d’observer cette monstruosité par le bas et le haut coté argentin.
Un train permet de rejoindre la partie la plus éloignée du site.
Pour revenir nous avons choisi de longer la berge avec un pneumatique qui descend tranquillement jusqu’aux chutes.
Iguaçu 13
Le fleuve charrie une eau marron. Ce n’était pas le cas il y a une quarantaine d’années. C’est la conséquence de la déforestation intensive en amont des chutes.
La terre n’est plus retenue par les arbres, les pluies diluviennes l’entraîne dans les rivières  et donne cette couleur ocre au liquide. 
En fin d’après midi, la lumière a changé et le panorama prend une autre couleur.
Des arc en ciel se forment avec au travers des nuages d’eau.
Les touristes quittent en groupes les lieux.
Demain, munis du ticket d’entrée poinçonné au guichet, il est possible de revenir pour moitié prix.
Iguaçu 16
 
En déambulant dans le parc des chutes d’Iguazu. je n’ai pas pu m’empêcher de penser  à « tristes tropique ».
Mais bon ! on va dire que je suis un esprit chagrin.
 
 
 
Mardi 19 février
 

Puerto Iguazu

 
iguaçu 4
lundi, la pluie est tombée à partir de 13 h 00.  Et c’est pas de la rigolade. Mieux vaut être à l’abri.
Il y a des branches d’arbres cassées sur la chaussée et des flaques énormes.
La maison prend un peu l’eau dans certain recoin. L’électricité a été coupé dans la ville. 
Après l’orage, on est quand même sorti pour casser la croûte et pour faire le tour de Puerto Iguaçu.
C’est une ville qui ne vit pratiquement que des cataractes et les restaurants, agences de voyage et tours opérateurs sont partout.
En passant dans une rue à la recherche de la Poste (il faut qu’on envoie les devoirs d’Alice) on est tombé sur les préparatifs d’un  carnaval.
Mais la pluie qui menaçait encore est finalement revenue et nous n’avons pas trop hésité pour le choix de notre soirée.
iguaçu 3
Nous avons décidé de prendre un taxi aller-retour pour le parc et de nous débrouiller par notre propre moyens sur place. On emmènera le pic-nique pour la journée et les vêtements pour la pluie.
Départ à 8 heures de l’hôtel.
 
 
 
Lundi 18 février
Petite frayeur à l’aéroport national.
Notre vol de 12 h 00 avait été avancé sans que nous ne soyons averti.
Nous avons pu  prendre le suivant à 12 h 30 parce que nous étions en avance sur place.
Iberia Aie Aie Aie.
 iguaçu 19
Arrivée à Iguaçu. La température ne change guère.  C’est le taux d’humidité qui a augmenté.
Du hublot de l’avion, on ne voyait que de la forêt et des cours d’eau marrons.
Le chauffeur de taxi nous a chargé dans son véhicule climatisé pour nous déposer à Puerto Iguaçu dans une rue avec plusieurs pensions, appartements à louer, ou hôtels.
Pendant qu’il prospectait d’un coté, Odile faisait de même de l’autre.
Et c’est elle qui nous a trouvé cette pension. Un peu désuète. mais tranquille et dans nos prix.
Il y a une piscine. Mais je crois qu’il y en a de partout.
ça fait le bonheur des filles !
 
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s