Grande Terre

3 juin –  Le sud /Yaté

Hier, le beau temps étant annoncé et et les grêves finies , nous avons enfin pu prendre la route du sud de la grande terre. Par temps de pluie c’est impraticable. Claude a embarqué tout le monde dans le pick-up. Agnès et Odile avait préparé le pique nique. Et moi …
La région est très montagneuse et il n’y a pratiquement aucune habitation sauf sur la côte tout au sud.
 
DSCN5234
 
La végétation est constituée d’arbuste et de plantes piquantes.
La terre est rouge, c’est la zône d’exploitation des gisements de Nickel, Chrome et Cobalt.
Dans les chemins, la voiture roulent sur des petites billes de chrome de fer qui glissent au sol et les rivières se franchissent à gué. Mieux vaut avoir un 4×4.
 
L’Usine de traitement du minerai de nickel est en bord de mer et c’est tout à fait particulier de la voir surgir dans cette  univers. Claude vient travailler tous le jour ici et il nous explique tout.
 
DSCN5238
 
 
 
La route fait le tour par la cote et le barrage de Yaté qui produit de l’électricité.
Un immense plan d’eau envahi la vallée.
 
Nous avons parcouru cette région pendant la journée.
Non sans s’arrêter en bord de mer pour se repaître des magnifiques paysages.
 
DSCN5258DSCN5247
 
Aujourd’hui c’est le départ pour Sydney.
Claude se dévoue encore une fois pour nous et nous allons quitter la Nouvelle Calédonie à regret.

1er juin

La ville de Bourail sur la côte Ouest possède un camping à Poé.
Nous y avons posé nos valises pendant une nuit. au bord du lagon au pied des pins colonaires et des araucarias.

DSCN5175 DSCN5177

Notre périple avait commencé par la région de Voh et son fameux coeur.
 
DSCN5125
 
Une petite grimpette d’une heure dans la montagne s’impose pour le voir de haut.
Tout se mérite !

27 Mai –  Grande terre – région nord

Comme tout s’arrange dans la vie et bien sur en Nouvelle Calédonie. Les négociations ont abouti à un accord pour la baisse des prix de 10% sur une gamme de produits. Les grévistes contre la vie chère ont obtenu satisfaction et d’autres avancés devraient voir le jour.
Les avions ont pu reprendre leur cycle normal pour la desserte des îles et nous avons pu revenir sur la Grande Terre.
On a failli être obligé de rester à Lifou. Je vous dit pas l’angoisse !!
 
A Nouméa, Agnès et Claude nous attendaient.
 
Nous avons loué un petite voiture pour aller dans le nord du pays et nous profitons d’elle pour rendre visite à la maman de Robby. 
 
Elle habite à Nouméa en compagnie de deux de ses petits enfants au début de la vallée des colons. C’est le plus vieux quartier de la ville. La famille possède un appartement dans la vallée du tir mais elle a préféré s’installer dans un quartier plus tranquille. C’est au dessus d’ une banque qu’elle partage un 2 pièces avec Agatha et Moïse les enfants de Noël et Juliette qui font respectivement des études d’anglais à l’ université et l’apprentissage du métier de menuisier. Pendant la journée, Lyssie s’occupe de l’appartement et du repas. Cela lui laisse du temps pour tricoter des écharpes aux couleurs de Lifou ou de la province qu’elle vend ensuite à la sortie du bateau de touristes à Xepenehe. C’est de l’argent pour l’association des femmes de la paroisse de Lifou. Il leur permet d’entreprendre des voyages d,études dans d’autres pays. Comme ce n’est pas suffisant elle demande des aides auprès de la région ou de la province. A priori, elle ne s’en sort pas trop mal puisqu’un groupe de femmes et le pasteur a pu venir en Suisse à un congrès et qu’elles se déplacent dans les îles du pacifique. C’est une femme très active malgré son âge et elle bricole beaucoup pour son association. Quand nous sommes arrivés, elle confectionnait des couronnes de fleurs en papier pour une cérémonie. La vie à la tribu lui manque tout de même car elle aimerait bien profiter de la nature.
 
Ce matin, nous avons repris les route de la grande île et déposer Louis dans son lycée à Pointbout.
Il apprend les métiers de l’agriculture.
c’est à environ 3 heures de route de Nouméa.Puis direction du nord.
 
 
 
 
 

Ilot Maitre – 18 mai

Claude avait sorti son bateau pour nous faire découvrir le lagon.
Le temps était correct alors on a embarqué en famille.
 
S1790009S1790003
 
Direction les iles qui sont en face de Nouméa pour un pique nique sur la plage.
Depuis le temps que les filles attendaient de pouvoir se baigner dans des eaux chaudes, elles n’ont pas hésité à plonger avec palmes masques et tuba.
 
S1790004  S1790019 S1800002 
 Le lagon est rempli de poisson et de coraux et on a même pu nager avec une tortue.
 
C’est quand même quelque chose !
 

Parc des grandes fougères
16 mai

Deuxième jour de grève générale dans le sud de l’île. Contre la vie chère. Hier la manifestation dans Nouméa a attiré beaucoup de monde et il y a reconduction pour les jours qui suivent.
On ne peut pas dire que nous ne sommes pas concernés. Tout est effectivement très cher ici. Et il faut vraiment des salaires importants pour pouvoir vivre décemment.
Les populations kanakes sont les plus touchées par les prix élevés. C’est eux qui occupent les petits boulots et les postes d’ouvriers et de manœuvres.
 
Nous avions prévu de remonter la rivière bleue mais le parc qui abrite ce site était fermé.
Changement de direction pour le parc des grandes fougères au nord de Nouméa et dans les montagnes.
Le site est accessible uniquement en véhicule et la route se termine par une piste en terre.
Des sentiers de randonnée sillonnent le haut de la montagne. Le reste est inaccessible car il faut s’enfoncer dans la forêt qui se révèle très vite impénétrable à cause des plantes grimpantes et du sol boueux.
 
 S1780016
S1780013S1780025
 
 S1780021
 

Centre culturel Jean-Marie Djibaou – Nouméa
15 mai

 
DSCN4899 DSCN4904 DSCN4905 DSCN4909 DSCN4915 DSCN4917 DSCN4920
 
 
 
Nouméa – 13 mai
 
Arrivée en fin de matinée à l’aéroport de Nouméa.
Claude est venu nous chercher et nous voilà installés dans la famille Vidal.
Agnès est ma cousine et elle s’est installée avec toute sa famille en Nouvelle Calédonie en 2007.
Nous allons profiter de leur expérience et de leur disponibilité et ils ont déjà mis en place un programme pour cette semaine.
On est comme des coqs en pâtes.
S1760003
Publicités